RÉSUMÉ DES CAS: Plus de 20 000 victimes de pratiques néfastes: accusations (d’utilisation malveillante) de sorcellerie et agressions rituelles ont été signalées au cours de la dernière décennie, et ce dans 60 pays. Un nombre important de victimes sont des personnes atteintes d’albinisme, des personnes âgées, des femmes et des enfants. La carte suivante indique tous les pays où des cas ont été signalés et où des données sont disponibles. Pour d’autres représentations visuelles des données voir l’annexe : Cartes de données VALIDATIONS: Cette note conceptuelle et les données préliminaires ont été approuvées par des experts, des chercheurs, des acteurs de terrain expérimentés et des organisations non gouvernementales travaillant sur la question des PNASAR. Il s'agit notamment de : The Pagan Federation (Royaume-Uni) ; Alzheimer’s Disease and Related Dementia in Zambia; Institut de Surveillance des Droits de l'Homme; Equipe Pastorale auprès des Enfants en Détresse; Ethnologe-Politische Bildung; Doyen et Professeur, École des sciences infirmières, Université Trinity Western; Département de science politique; Université de l'Indiana Université Purdue d'Indianapolis; Université de Londres; Réseau Africain pour la Protection et la Prévention Contre la Maltraitance et la Négligence à l’égard des Enfants, Malawi; Professeur associé, Section d’anthropologie, Département d’études africaines et de genre, Université du Cap; Freedom Now Africa, Fondation Internationale Freedom Now; Andhra Shraddha; Nirmulan Samiti; MSc Safeguarding; Assistance médicale Sierra Leone; Association d'Épilepsie de la Sierra Leone; Stepping Foward; Éducation pour le développement; PDG Storychangers e.V; Nyandengoh; Institut Afro-Caribéen; Association des Personnes Atteintes d'Albinisme de Sierra Leone; EACO Ouganda; Université de Prétoria; Coalition Halte aux Accusations Contre les Enfants Sorciers 2

Select target paragraph3