Plan d’Action de l'Union Africaine (2021-2031)

En juillet 2019, lors de sa trente-cinquième session ordinaire, le Conseil exécutif de l'Union africaine (UA) a décidé d'adopter un Plan d'Action (2021-2031) pour Mettre Fin aux Attaques et à la Discrimination Contre les Personnes Atteintes d'Albinisme (Plan d'Action 2021-2031), ce qui en fait une stratégie à l'échelle du continent. L'UA a également décidé qu'un Envoyé Spécial sur l'Albinisme serait nommé pour assurer la mise en œuvre du Plan d'action.

L'Albinisme, situé dans l'Architecture du Handicap de l'Union Africaine

Pour concrétiser la vision établie par l'Agenda à l'horizon 2063 de l'UA, et parvenir à " l'Afrique telle que nous la voulons " de notre vivant, l'UA a adopté en 2018 un Protocole à la Charte Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples Relatif aux Droits des Personnes Handicapées en Afrique. Ce protocole a été suivi par l'adoption du cadre stratégique de l'Union Africaine en faveur des personnes souffrant de handicap, qui a remplacé le Plan d'Action utilisé pour la Décennie Africaine des Personnes Handicapées (2010-2019).

Les deux instruments font partie des piliers de l'Architecture de l'Union Africaine sur le Handicap (AUAH); cadre d’orientation des États- Membres (EM) visant à ce que les droits des personnes souffrant de handicap soient respectés et que ces personnes soient correctement intégrées sur le continent africain. L'AUAH repose sur trois piliers : le pilier juridique (protocole sur le handicap); le pilier programmatique (cadre stratégique de l'UA en faveur des personnes atteintes de handicap); et l'Institut (Institut de l'UA pour le handicap). Le délai de 2031 indiqué pour le Plan d'action tient également compte des informations de base rendues disponibles en 2019 dans le cadre du rapport sur la mise en œuvre du Plan d'Action continental sur la Décennie Africaine des Personnes Handicapées (2010- 2019).

Le Plan d'action sur l'albinisme, présenté ci-dessous, qui comprend une grille de mise en œuvre, fait partie des initiatives de l'UA visant à mettre en œuvre son Cadre stratégique pour les personnes handicapées et son Protocole sur le handicap. Le protocole sur le handicap fait référence aux personnes atteintes d'albinisme, compte tenu du nombre d'attaques et de discrimination auxquelles cette population a été confrontée sur le continent africain au cours des douze dernières années.

Le Plan d'Action établit des bases de référence et des objectifs concrets mesurables, et susceptibles de faire l'objet d'un contrôle et d'un suivi. Le suivi nécessite une collecte de données rigoureuse afin que les États membres puissent répercuter correctement les statistiques sur les personnes atteintes d'albinisme. Les objectifs du Plan d'Action pour 2031 sont basés librement sur les informations de base disponibles dans le Rapport sur la Décennie Africaine des Personnes Handicapées (2010-2019).

Le Plan d'Action (2021-2031) s'appuie sur son Précurseur : Le Plan d'Action Régional (2017-2021)

Le Plan d'Action (2021-2031) s'est inspiré du rapport du Plan d'Action Régional (PAR, 2017-2021). Le Plan d'action régional a été élaboré par des organisations de personnes atteintes d'albinisme en Afrique, certaines entités gouvernementales de la région, ainsi que d'autres entités de défense des droits de l'homme, sous la direction de l'Experte indépendante des Nations Unies chargée de la question de la jouissance des droits de l'homme par les personnes atteintes d'albinisme. Cette grille a été étayée par le rapport sur le plan d'action régional et par une consultation de deux jours en novembre 2020 auprès d'organisations représentant les personnes atteintes d'albinisme, ainsi que de représentants d'institutions nationales des droits de l'homme et des Nations unies : le Haut-Commissariat aux droits de l'homme et l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture. Un groupe de représentants élus s'est en outre retrouvé plusieurs fois en 2021 pour finaliser le plan d'action à partir des contributions des participants à la consultation de novembre 2020.

Le Plan d'Action (2021-2031): un tableau de mise en œuvre détaillé

Les tableaux du plan énoncent les activités nécessaires pour atteindre les objectifs du Plan d'Action. Le délai global est de 10 ans de 2021 à 2031.

Les entités responsables sont, en premier lieu, les États membres, les ministères, les organisations partenaires et les autres parties prenantes, qui peuvent différer d'un pays à l'autre.

Les indicateurs et les sources de données possibles sont inclus.

En éclairant les différentes composantes de l'action de cette manière, les planificateurs et exécutants des politiques seront aidés à adapter le Plan d'Action au contexte spécifique, au pays ou à la région.

Comme indiqué dans la Politique du Cadre stratégique de l'UA sur le Handicap, la gestion axée sur les résultats - qui est également utilisée ici - favorise la participation de tous les acteurs et parties prenantes à la mise en œuvre du Plan d'Action et favorise la responsabilisation au niveau national. Comme le Plan d'Action est un outil impératif pour les États membres pour faire progresser efficacement les droits humains des personnes atteintes d'albinisme, il est essentiel que les personnes atteintes d'albinisme soient consultées et participent à sa mise en œuvre.

Téléchargez le Plan d'Action de l'Union Africaine (2021-2031): cliquez ici

Historique du Plan d'Action de l'Union Africaine (2021-2031)

Contexte

Depuis 2006, plus de 700 attaques et autres violations perpétrées contre des personnes atteintes d’albinisme ont été signalées dans 28 pays de la région africaine. Ces données reflètent une menace grave face au droit à la vie des personnes atteintes d’albinisme sur le continent. Par ailleurs, de très nombreuses attaques et violations des droits à leur encontre ne sont pas signalées. Dans un effort visant à combattre ces violations, y compris la lutte contre les causes préalables et contextuelles qui favorisent la violence, l’Experte Indépendante des Nations Unies chargée de promouvoir l'exercice par les personnes vivant avec l’albinisme de tous les droits de l'homme, en collaboration avec divers organismes de l’Union Africaine comme la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, le Comité Africain d'Experts sur les Droits et le Bien-être de l'Enfant, ainsi que d’autres partenaires en développement international, a élaboré un plan d’action régional.

Principales étapes

Le premier Plan sur l'albinisme était le Plan d'action régional (2017-2021). Il a été élaboré par l'Experte Indépendante des Nations Unies en utilisant les recommandations des résolutions pertinentes des Nations Unies et de l'Union Africaine. Le contenu a également été distillé à partir des recommandations formulées par les organes conventionnels, par le mécanisme d'examen périodique universel et des réponses nationales, telles que les plans d'action multisectoriels du Mozambique et du Malawi, ainsi que ceux formulés par divers groupes de travail nationaux de la République-Unie de Tanzanie. Les réponses nationales de facto et de jure d'autres pays, tels que le Kenya, le Nigéria et l'Afrique du Sud, ont également été prises en compte.

Le Plan d'action régional (2017-2021) a été le tout premier mécanisme régional à s'attaquer de manière proactive à l'éradication de la discrimination et de la violence à l'égard des personnes atteintes d'albinisme en Afrique subsaharienne. Son objectif primordial était de surveiller l'impact réel des efforts de protection et d'intégration des personnes atteintes d'albinisme par de multiples parties prenantes à travers l'Afrique. En particulier, le plan consistait en des mesures spécifiques pour assurer la jouissance de la paix et des droits de l'homme par les personnes atteintes d'albinisme. Le Plan est divisé en quatre piliers : prévention, protection, responsabilité et égalité et non-discrimination.

  • En mai 2017, la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples a approuvé le Plan d’Action Régional sur l’albinisme en Afrique (2017-2021). Dans sa résolution (en anglais) appuyant le PAR, la Commission a exhorté les États à l’adopter et à le mettre en œuvre et à s’assurer de la protection et de la promotion efficaces des droits des personnes atteintes d’albinisme et des membres de leur famille. Elle a également invité les organes et organismes de l’Union Africaine à dûment tenir compte du PAR en vertu de leurs mandats.

  • En octobre 2017, le Parlement européen dans sa résolution sur le plan d'action régional a exprimé sa profonde préoccupation face à la discrimination et à la persécution persistantes et profondes auxquelles sont confrontées les personnes atteintes d'albinisme en Afrique et a condamné tout traitement inhumain et dégradant subi par personnes atteintes d'albinisme. L'UE a salué le plan d'action régional comme un pas en avant positif et durable et a appelé à sa mise en œuvre immédiate et efficace. Les États membres de l'UE sont encouragés à poursuivre leur dialogue avec les pays touchés et à soutenir efficacement les politiques qui défendent les droits des personnes atteintes d'albinisme.

  • En 2018, l'Experte Indépendante de l'ONU a présenté le Plan d'Action Régional au Conseil des Droits de l'Homme.Cliquez ici pour voir ce rapport.

  • En mai 2018, le Parlement Panafricain a également appuyé le PAR par l’entremise d’une résolution (PAP.4/PLN/RES/05/MAY.18).

  • En 2019, un Plan d'Action révisé pour la période 2021-2031 a été adopté par le Conseil Exécutif de l'Union Africaine lors de sa 35e session ordinaire. Au cours de la période allant de 2020 à 2021, sous la direction de l'Union Africaine en collaboration avec l'Experte Indépendante de l'ONU sur l'albinisme et des dizaines d'organisations de la société civile représentant les personnes atteintes d'albinisme à travers l'Afrique, une stratégie de mise en œuvre a été élaborée pour le Plan d'Action. Cette stratégie a été intégrée à ce qui allait devenir le Plan d'Action de l'UA (2021-2031) pour encourager l'adoption immediate dans la législation nationale des Etats et faciliter l'action.

  • En 2021, le Plan d'Action Régional (2017 – 2021) a été évalué par l'Experte indépendante des Nations Unies et ses affiliés. Cliquez ici pour lire le rapport.

  • En 2021, le Plan d'Action Régional a pris fin et le Plan d'Action de l'Union africaine (2021-2031) a pris le relais. Pour le consulter cliquez ici.