Points d'entrée thématiques

Établissement de la capacité

Reconnaissant la capacité limitée de la majorité des groupes de personnes atteintes d’albinisme de la société civile, l’Expert indépendant souhaite les aider à accroître leurs connaissances des avenues nationales et internationales en vue de résoudre les obstacles auxquels se mesurent les personnes atteintes d’albinisme pour profiter pleinement de leurs droits. En particulier, l’Expert indépendant, en partenariat avec le Centre pour les droits de l’homme de l’Université de Pretoria, vise à favoriser l’établissement de la capacité en assurant une formation sur les droits de l’homme ainsi que des avenues permettant de mettre cette formation en pratique dans divers forums nationaux, régionaux et internationaux, comme l’engagement auprès de la Commission nationale des droits de l’homme, la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples et le Conseil des droits de l’homme de l’ONU et leurs mécanismes.

Enjeux

Les obstacles à l’exercice du droit d’accès à la justice pour les personnes atteintes d’albinisme victimes de violations des droits de l’homme comprennent :

  • Les représentants de la société civile travaillant sur cet enjeu ne connaissent pas :
    • Les droits de l’homme et la façon d’utiliser le concept pour donner un cadre aux violations et à la discrimination auxquelles ces personnes sont aux prises.
    • Les obligations des États en matière de droits de l’homme et la façon de tenir l’État responsable, y compris le suivi des recommandations et des normes en matière de droits de l’homme.
    • En raison des enjeux évoqués ci-dessus, une incapacité à tirer parti des possibilités offertes à l’échelle nationale, régionale et internationale pour défendre leurs droits d’une façon efficace.

Mesures

  • Les droits de l’homme fondés sur des accords clés, notamment la CDPH.
  • L’accès à la justice en vertu de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples, le PIDCP et la CDPH.
  • Les normes liées au genre dans le Protocole de Maputo, la CEDAW et certaines lois nationales.
  • Des voies de recours et le droit d’obtenir réparation en vertu de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (« Charte africaine »), le PIDCP et certaines lois nationales.
  • Établir la capacité du nouveau forum régional sur l’albinisme à titre de groupe fondamental de défenseurs et éventuellement de formateurs des équipes d’instructeurs pour encourager l’appropriation de l’enjeu et la durabilité de la mobilisation.

Méthodes

  • Formation pilote avec une sélection de participants pour mettre le programme à l’essai.
  • Adaptation du programme en fonction des commentaires reçus à la suite de la formation pilote.
  • Formation à l’échelle sous-régionale pour permettre un plus petit nombre de participants/meilleur ratio instructeur-participant afin de favoriser la compréhension. La formation à l’échelle sous-régionale aura lieu dans chacune des trois (3) communautés économiques régionales de l’Afrique pour ouvrir des avenues d’engagement collaboratif, à savoir à la CEDEAO, à la CAE et à la Communauté de Développement de l’Afrique australe (SADC).
  • Sélection de participants aux initiatives de promotion au niveau des mécanismes nationaux, régionaux et internationaux des droits de l’homme.

Cibles

Ce domaine thématique contribuera aux objectifs suivants du Plan d’action régional :

MesuresIndicateurs
A. Mesures de Prévention1.4
B. Mesures de Protection5.1
C. Mesures de Responsabilité
D. Égalité et Non-Discrimination2.7; 2.8

Rendement du pays

Souhaitez-vous en savoir plus sur la façon dont un pays en particulier met en œuvre le Plan d’action régional ? Si oui, cliquez ici.

Engagez-vous

Il y a quelque chose dont vous aimeriez discuter avec nous sur ce thème ? Cliquez ici.

Retour à la liste